Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un brin de légèreté

Petit télégramme à l'usage des lecteurs

Cherche un électricien pour rétablir le courant entre les gens qui ne se parlent plus...un opticien pour changer le regard des gens...un artiste pour dessiner un sourire sur tous les visages...un maçon pour bâtir la paix...et un professeur de maths pour ré-apprendre à ...compter les uns sur les autres...

 

Merci à vous.

Recherche

24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 20:58

    Je lis, actuellement, un ouvrage destiné aux parents d'enfants présentant un retard de développement (autisme, déficit d'apprentissage, déficience intellectuelle, troubles du développement...) : L'autonomie pas  à pas : enseigner les compétences quotidiennes aux enfants ayant des difficultés d'apprentissage.

L-autonomie-pas-a-pas.jpg

Il est fondé sur un a priori simple : les parents sont les premiers et les plus influents éducateurs de leurs enfants. L'objectif de ce livre est d'aider les parents à enseigner à leur enfant tout ce qui lui permettra d'acquérir la plus grande autonomie possible dans tous les domaines de la vie quotidienne: hygiène, propreté, vie à la maison, jeu...Mais aussi les compétences de base de l'autonomie dans la cité : l'argent, l'heure, la compréhension des mots essentiels.

Au fur et à mesure de ma progression dans cet ouvrage, je vous propose d'y noter les éléments essentiels sur les thématiques suivantes du livre : 

  • la sélection d'une compétence à travailler
  • la préparation des étapes
  • les récompenses
  • la mise en scène
  • l'enseignement
  • les progrès et les résolution des difficultés
  • les compétences d'autonomie
  • la propreté
  • l'autonomie personnelle
  • les compétences domestiques
  • les compétences scolaires fonctionnelles
  •  les problèmes de comportement.

 

L'habillage, la propreté et l'alimentation seront particulièrement développés puisqu'il font l'objet du P.E.I. (Cf. Elaboration du PEI) de Camille.


Quelques extraits :

I. Les bases de l'enseignement

A. Sélectionner une compétence

Points clefs à considérer quand on choisit une compétence

  • Que faites-vous actuellement à la place de votre enfant?

           Dans un premier temps, observez la journée type de votre enfant et faites une liste de choses que vous faites pour lui, et une liste de ce qu'il pourrait faire lui-même.

Quelques exemples pour Camille

→ Habillage : pour débuter, enfiler sa culotte et son pantalon (et intégrer le sens); boutonner/ déboutonner; engager une fermeture éclair

→ Propreté : se coiffer et se laver les dents

→ Tâches domestiques courantes : la mise en place du couvert. Elle le fait lorsqu'on lui demande et de manière spontanée mais a des difficultés sur la quantité, la disposition des couverts et l'organisation des tâches. Je lui propose donc cette image pour l'aider :

DSCN2997

→ Jeu: apprendre à jouer seule

→ Motricité autour du ballon (lancer, réception) et de la relaxation

 

  • Quelles activités l'enfant désire-t-il apprendre?

Observez très attentivement l'enfant pour voir ce qu'il désire apprendre. Il peut vous le dire directement ou vous l'indiquer, par exemple, en tentant d'étaler son beurre sur un couteau.

→ Découper sa viande

→ Mettre son blouson sur un cintre puis sur le porte-manteau.


  • Quelles activités l'enfant est-il prêt à apprendre?

Souvenez-vous qu'au cours de la croissance et du développement de l'enfant, certains comportements apparaissent selon un ordre naturellement établi : par exemple, manger avec une fourchette précède le fait d'être capable de couper sa nourriture avec un couteau.

Recherchez des indications, dans ce que votre enfant fait et s'amuse à faire, pour vous aider à trouver ce qu'il serait approprié de lui apprendre.

→ Se laver les dents avec au préalable, l'apprentissage du rinçage de la bouche.


  • Quel comportement voulez-vous lui enseigner?

Commencez par un comportement que vous jugez important pour l'enfant.

Le comportement important à enseigner : l'habillage.

 

B. Préparer des étapes

Nous devons donc, d'abord et avant tout, décomposer l'activité que l'on veut enseigner en plus petits éléments afin que chacun soit facile à aborder pour l'enfant. Ceci s'appelle l'analyse des tâches.

La règle principale consiste à procéder petit à petit. Ne passez à l'étape suivante que lorsque votre enfant sera prêt à le faire. L'erreur courante est d'exiger trop de l'enfant.

 

C. Donner des récompenses

L'apprentissage a toujours été quelque chose de compliqué pour un enfant qui a des difficultés. Il a déjà connu les demandes trop compliquées, les objets incompréhensibles et souvent le même résultat désolant : l'échec. Avec l'échec comme perspective, il n'est pas étonnant que votre enfant ait peu envie de s'attaquer à l'apprentissage de nouvelles tâches. Ainsi, bien qu'il y ait beaucoup de choses qu'il aimerait être capable de faire, il est plus sécurisant pour lui de se reposer dans une routine où c'est vous faites les choses.

  • Des récompenses pour apprendre

De façon générale, nous agissons comme nous le faisons parce que nos comportements nous apportent des avantages tels que de l'argent (notre salaire), l'approbation des autres (des félicitations, un sourire), l'espoir de bons moments à venir (vacances) ou tout simplement la satisfaction d'un travail bien fait. Toutes ces choses ou d'autres, peuvent servir comme agents de renforcements à nos comportements. Leur influence sur notre comportement provient du fait que ce sont des choses agréables ou ayant une valeur pour nous. Le comportement d'un enfant est influençable de la même façon. Ainsi, les comportements suivis de conséquences agréables sont plus susceptibles de se répéter.

 

          Les félicitations et les récompenses

Dans la situation d'apprentissage, l'enfant peut se comporter d'une des quatre façons suivantes:

  • Il ne réagit pas (il est distrait et regarde par la fenêtre).
  • Il peut faire autre chose que la tâche exigée (il crie "non", pleure ou s'enfuit hors de la pièce).
  • Il fait un effort sérieux (il ne réussit pas complètement, mais essaie sérieusement).
  • Il réussit l'exercice.

Les deux derniers exemples sont des comportements souhaitables et doivent être récompensés immédiatement. Les deux premiers sont des comportements indésirables et ne doivent jamais être récompensés.


  • Les types de récompenses

          L'attention

 Comme votre attention enthousiaste est une récompense réellement puissante, et parce qu'elle peut très efficacement accroître le comportement qu'elle suit, vous devez être très attentif à l'utiliser prudemment. Après tout, les hurlements, les critiques, les supplications sont aussi des formes d'attention. Elles ne sont pas aussi plaisantes que les bises et les sourires, mais elles montrent aussi à votre enfant que vous lui accordez de l'attention, et peuvent, pour cette raison être considérés par lui comme des récompenses. Comme toutes les récompenses, elles peuvent accroître la survenue du comportement, aussi indésirable soit-il.

Essayez de ne prêter attention qu'à des comportements souhaitables. Si l'enfant réussit un exercice (ou fait une tentative sérieuse), félicitez-le, embrassez-le, souriez-lui ou exprimez-lui naturellement votre satisfaction de la façon qui vous convient le mieux.

 

         Les snacks

Les snacks sont de très petits morceaux de nourriture ou de boissons. Ce sont généralement les choses que la plupart des enfants aiment (un petit morceau de gâteau, des céréales, un raison, un jus de fruits). Utilisez les snacks que votre enfant aime, et changez-les s'il semble s'en lasser au bout d'un moment. Utilisez ces récompenses quand votre enfant a faim ou soif et qu'il est le plus scusceptible de le désirer. Puis, accompagnez toujours les snacks d'une félicitation.

Dès que l'enfant réussit, ou fait une tentative sérieuse pendant la session s'apprentissage, donnez-lui un snack immédiatement, accompagné de félicitations. Chaque fois que votre enfant commence une nouvelle étape (et donc nécessairement plus difficile) dans son programme d'apprentissage, donnez-lui un snack pour chaque réussite. Une fois que vous voyez qu'il a commencé à maîtriser l'étape, ne lui donner plus qu'un snack pour deux réussites complètes, et après trois ou plus.

Avant que vous ne continuiez l'étape suivante, votre enfant doit être capable de faire la nouvelle chose apprise avec comme seule récompense votre attention. N'arrêtez jamais vos félicitations.

 

  • Les activités

Pratiquement tout ce que l'enfant aime peut être utilisé comme une récompense assez efficace dans l'apprentissage de nouvelles compétences. La liste est sans fin: écouter un disque, jouer aux jeux préférés, faire une marche, faire un gâteau, jouer avec la poupée préférée, regarder la télévision...

Utiliser les activités préférées, pour motiver à faire celles qui le sont moins, est parfois appelé "la loi des grand-mères". Les grands-mères étaient toujours suffisamment sages pour dire "mange ta soupe et tu auras du dessert". Leur sagesse pourrait se traduire ainsi: une activité qui plaît moins à un enfant peut servir d'agent de renforcement à un autre qu'il aime moins. D'abord l'activité la moins souhaitée, ensuite l'activité préférée.


  • Les jetons 

Au lieu d'associer, chque fois, une activité appréciée à une tâche que l'enfant n'aime pas faire, les parents préfèrent souvent utiliser une récompense échelonnée sur une période de temps donnée. Aussi, pour maintenir  élevée la motivation de l'enfant, lui donnent-ils des jetons (points...). Le jeton peut être représenté par n'importe quoi. Comme l'argent, il a une valeur dans la mesure où il est échangeable contre quelque chose que l'enfant désire. Il sert de lien entre l'activité effectuée à un moment donné et la récompense à venir plus tard.

Initier un enfant à un système de jetons est fort simple, mais vous devrez le faire progressivement, par étapes.

 

     Utiliser des jetons

Peu importe le type de jetons que vous décidez d'utiliser (des pièces, des jetons plastiques,...), cela va prendre un certain temps à votre enfant pour apprendre que c'est important pour lui de les gagner. Vous devez commencer par faire des échanges immédiats de jetons par des récompenses qu'il aime. Au début, faites-le d'une manière évidente et empathique. Récompensez-le pour le travail qu'il a fait et donnez-lui un jeton. puis, immédiatement, faites-lui donner le jeton pour que vous lui donniez une récompense. Dites-lui ce que vous êtes en train de faire pendant que vous le faites. "Bon travail, Francis, tu as lavé tes mains sans qu'on te le demande! Regarde, je le marque ici (faites une crois dans le tableau et mettez le tableau dans la main de Francis). C'est pourquoi cette croix? Parce que tu t'es lavé tout seul. Maintenant, donne-moi le tableau et regarde ce que tu as gagné : un gâteau. Continue!"

Progressivement, faites que l'enfant économise les jetons pendant des périodes de temps plus longue (5 minutes, 15 minutes puis jusqu'à la fin de la journée) avant de faire l'échange avec la récompense. Si c'est nécessaire, revenez à des échanges immédiats pour raviver son intérêt dans le système des jetons.

 

Un programme de jetons présente une bonne opportunitépour apprendre à votre enfant à faire des choix.

Le jeton est une récompense efficace. Il est important de respecter une certaine ligne de conduite:

  • Précisez toujours préalablement le comportement attendu qui permet d'obtenir des jetons, ainsi que le nombre de jtons qu'il recevra. Votre enfant ne doit jamais s'imaginer que les jetons ont été obtenus par la chance ou le hasard.

  • Assurez-vous de pouvoir compter sur une variété de récompenses à échanger contre les jetons de votre enfant. En vous reportant aux goûts et préférences de votre enfant, établissez la valeur des divers renforçateurs. Par exemple, un soda coûtera deux jetons, une émison de télé trois jetons, une paire de patins 60 jetons.

  • Si possible, impliquez votre enfant dans le choix de la tâche à apprendre et des récompenses qu'il désire recevoir. Utilisez le programme de jetons comme un moyen pour apprendre à faire des choix.

  • Encore une fois, tenez toujours vos promesses. Un programme basé sur un système de jetons est efficace à la condition d'en respecter la valeur d'échange. Une fois que les jetons sont gagnés,les jetons sont à lui, et ils ne doivent pas être retirés même en cas de mauvais comportement.

 

  • Les récompenses rendent l'apprentissage facile et agréable à votre enfant.

          Récompenses possibles :

  • Boire un coca
  • Manger une glace
  • Manger des chips
  • Aller donner à manger aux oies et canards
  • Aller au Mac Donald's
  • Aller faire les courses
  • Aller à la Poste
  • Se promener
  • Aller rendre visite à quelqu'un.

 

D. La mise en scène

  Quelle que soit l'attention avec laquelle vous avez imaginé votre programme d'enseignement sur le papier, il ne donnera un bon résultat que si vous avez préparé la mise en scène avec une égale attention.

 Souvenez-vous que votre but est d'établir une mise en scène qui indique aussi clairement que possible à l'enfant les comportements permis et attendus et ceux qui ne le sont pas. Une mise en scène appropriée à l'enseignement signifie, donc, que vous organisez préalablement la situation de façon à simplifier le plus possible les exigences d'une tâche et, réduisez le plus possible les risques de distractions.

 

  • La mise en scène pour enseigner

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille - dans Autonomie
commenter cet article

commentaires