Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un brin de légèreté

Petit télégramme à l'usage des lecteurs

Cherche un électricien pour rétablir le courant entre les gens qui ne se parlent plus...un opticien pour changer le regard des gens...un artiste pour dessiner un sourire sur tous les visages...un maçon pour bâtir la paix...et un professeur de maths pour ré-apprendre à ...compter les uns sur les autres...

 

Merci à vous.

Recherche

9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 10:08

Frère et soeur

Cam et Marius D c 2010 3  

Les difficultés de communication et d'interaction entre frère et soeur sont souvent problématiques et source de tensions et de conflits. Marius, le frère cadet de Camille, ne comprend pas toujours les réactions démesurées, explosives, et agressives de sa soeur qui envahit son périmètre de manière trop insistante ou lui pique son jouet, uniquement pour susciter une réaction de sa part.  Même s'il a un seuil de tolérance élevé et un caractère taquin et rieur, surtout lorsqu'il s'agit des comportements surprenants de sa soeur, ce n'est pas toujours évident pour lui d'avoir à supporter la frustration générée par des situations où il se trouve pris au dépourvu et en situation de vulnérabilité. 

Cela requiert beaucoup de vigilance, d'aménagements et d'énergie au quotidien pour détourner Camille de ses comportements inadaptés, voire dangereux, et entretenir la belle complicité qui les unit. 

PICT1011

Depuis qu'il est bébé, Marius observe sa soeur travailler et participe, sur mes genoux, ou dans son siège à différentes activités près d'elle. Il a commencé par des activités de tri de constellations sur une abaque puis a cherché à imiter sa soeur en tournant et tentant d'assembler les pièces de puzzles. Camille, dont les puzzles sont Sacrés, n'appréciait pas que son frère les effleure mais s'amuse aujourd'hui de le voir s'approcher d'elle malicieusement pour tenter de mettre le bazar et la faire sourire. C'en est devenu un jeu et souvent, elle l'imite en dispersant les pièces du puzzle...ou Marius répète le "non, non, non" de sa soeur en rigolant! 

Marius grandit et comme les jeux libres suscitent une certaine agitation chez Camille, des temps de jeux structurés s'organisent autour du bureau ou de la table sur des activités autonomes et/ ou des jeux de coopération avec son frère.

Jeux autonomes

Une activité de peinture d'une boîte a beaucoup intéressé Marius tandis que Camille restait concentrée sur sa tâche.

SAM_1950.JPG

Marius, qui est très curieux, s'intéresse à tous les trésors présents dans la chambre de sa soeur et en profite pour faire son choix dans la panière de jeux autonomes de Camille.

SAM_2166.JPG

Ici, il découvre le jeu des Formes et couleurs Colorino (Cf. Découverte des formes et des grandeurs) et est concentré tandis que Camille accepte que son frère s'installe seul face à elle et prenne deux planches (après négociation).

m.jpg

Marius est fier de sa réalisation.

Gagne ton papa (Cf. Reproduction de modèles : quelques jeux) où Camille combine les figures géométriques à partir d'une carte Penta où figure le modèle des pièces à assembler. Pendant ce temps, Marius s'amuse à empiler les autres pièces les unes sur les autres ou à s'inventer une voiture qui roule...Camille s'amuse beaucoup de la créativité de son frère et de l'utilisation différente qu'il fait du jeu.

SAM_2224.JPG

Monsieur Patate

SAM_2751.JPG

Découverte du loto sonore des émotions

SAM_2767.JPG

Camille doit écouter la consigne verbale et trouver le personnage auquel est attribué l'émotion correspondante en posant sur l'image un jeton. Marius regarde avec intérêt et convoitise les jetons rouges...

Jeux d'interaction

Certains jeux d'interaction comme les jeux de course-poursuite, les chatouilles, les jeux "chacun son tour" sans compétition comme se cacher derrière le rideau...sont propices pour démarrer l'apprentissage du jeu social. Camille y prend de plus en plus plaisir: entre les course-pousuite à quatre pattes, en courant, les chatouilles sous la couette, les câlins spontanés de son frère où elle accepte ce contact physique avec intérêt et amusement. Avec modération, tout de même!

cam marius

Dans la cabane de Camille que nous avons installée dans la chambre de Marius, frère et soeur apprécient de s'y cacher ensemble, d'autant que nous y avons aménagé, avec Camille, un coin poupée.

SAM 2362

Camille me fait de belles demandes pour être photographiée avec ses poupées. Elle s'est immédiatement saisie du pictogramme makaton photographier que j'ai ajouté récemment à ses cahiers de communication.  

SAM 2356

Les puzzles sont également un excellent moyen pour répartir les tâches : Marius tend des pièces à Camille qui apprend à les accepter et à les prendre doucement, Camille réalise son puzzle puis Marius nous aide à ranger les pièces dans la boîte. 

370021732946441uE2MT92oL. AA30051GTM1COa+L. SL500 AA30051rXjZW3AwLDSCN3814PUZZLE KITTY

Jeux coopératifs

Avec des jeux simples comme :

  • Cuisto Dingo où chacun, à tour de rôle, place un hamburger dans la bouche du cochon

cuisto-dingo.jpg

Je distribue aux enfants une assiette puis le même nombre de hamburgers...et pour le chacun son tour, maman fait du sport! C'est la compétition pour aller plus vite que l'autre, mettre deux hamburgers plutôt qu'un, et dérober un hamburger dans l'assiette de son voisin.

SAM_2517.JPG

  • Ali baba, le marchand, qui doit aller au marché sans renverser les affaires que l'on charge sur le dos de son dromadaire. C'est une partie de plaisir assurée pour Marius qui rit aux éclats dès que le dromadaire saute et fait tomber tout son chargement, si on l'a manipulé rapidement ou avec maladresse. Quant à Camille, elle sursaute toujours dès qu'il fait un bond et commence à se prêter au jeu. Ce jeu permet ainsi de travailler  la dextérité, patience et concentration.

3558380013495_1.jpg

SAM_2510.JPG

Les loisirs dans la fratrie

Camille et Marius participent à de nombreux ateliers organisés par l'association de loisirs (Cf.  L'association Alter z'égaux) et y prennent beaucoup de plaisir ensemble. Pendant les vacances, chacun y a trouvé son intérêt : au jardin de Fourchebêche, Camille faisait le tour des personnes avec son classeur P.E.C.S. et Marius cachait des pommes de terre entre les cageaux. 

 camille et marius jardin asso

A l'atelier cirque, Marius était heureux de courir sur le tapis pour la première fois, de jouer avec les ballons et d'observer les grands faire leur spectacle. 

cc.jpg

SAM_2624.JPG

SAM_2650.JPG

ca.jpg

mmm

détente


Partager cet article

Repost 0

commentaires

milie 12/03/2013 07:35

C'est ce qui me passionne, de mon coté ca me nourrit et je tiens le coup, ce qui entraine les filles aussi. j'imagine que la dynamique chez vous est proche de celle ci. c'est beau en tout cas!

Camille 12/03/2013 15:01



La singularité et la différence sont pour moi aussi des moteurs et je crois qu'on n'a pas des enfants différents, par hasard. Comme beaucoup d'autres choses, d'ailleurs. C'est un bel
apprentissage de la vie dans la fratrie. C'est aussi ce que je ressens lorsque je lis tes articles sur les filles et regardent les photos, toujours très créatives et pleines d'émotions. 



milie 11/03/2013 20:32

quel magnifique article. je suis très touchée de ce que tu nous fais partager ici, c'est un regard un peu comme l'envers du décor. Quelle belle relation!

Camille 12/03/2013 00:32



Merci Milie. Tu le dis très justement : l'envers du décor avec le côté obscur et sombre du handicap mais aussi avec toutes les richesses d'une fratrie où chacun apprend de la différence de
l'autre.